Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 13:07

tabu2.jpg

Notre Tabu Ley, alias Seigneur Rochereau Sinamoyi Pascal, nous a quitté ce samedi matin 30 novembre 2013, à l'âge de 76 ans.

Pour ceux qui ne le savaient pas, Tabu Ley avait été victime d'un AVC il y'a quelques années. Il avait recouvert la plus grande partie de son autonomie, mais ne s'en était pas complètement remis. La maladie nous arrache l'un des plus grands constructeurs et innovateurs de la Rumba Congolaise.

En effet depuis son engagement dans la musique professionnelle auprès de Grand Kallé et l'African Jazz (présentation officielle le 6 juin 1959), il n'a cessé d'apporter de la fraîcheur et de la modernité dans la Musique Congolaise.

Il est l'un des rares compositeurs mondiaux à avoir atteint et dépassé largement le millier de compositions personnelles. Il est le premier artiste africain à passer à l'Olympia en 1970. Il nous laisse une voix inimitable et une manière de composer et de chanter pleine d'intelligence et de poésie.

Depuis sa première composition "Kellya" qui n'a pris aucune ride avec le temps, Tabu Ley est resté dans le champs authentique de la Rumba Congolaise tout en expérimentant de nouveaux procédés d'orchestration et de style. Tabu Ley est notamment le père du "Jobs" et du "Soum-Djoum", genres où il montre comment il a assimilé à merveille et sans plagiat les puissantes influences noires américaines de la "Soul Music" et de la musique "Funky" des années 70. A cette occasion, il développe la place des drums jusque là négligés dans l'orchestration congolaise. Il développe également la pratique qui fait que l'animation de la danse soit assurée uniquement par la guitare accompagnement qui passe en solo à un moment donné de l'orchestration.

Il a permis à de nombreux chanteurs et chanteuses hors pairs de faire leurs premières armes à côté de lui, par exemple: Sam Mangwana, Pamelo Mounk'A, Ndombe Pépé, Mbilia Bell, Yondo Sisters, Mimi Ley,...

Par ailleurs, Tabu Ley s'est toujours entouré de guitaristes solistes hors pairs, et qui ont avec lui, construit l'une des trois immenses écoles basiques de l'expression guitaristique de la Musique Congolaise, dont les concepts sont adoptés fréquemment dans la Musique Africaine et Mondiale. Citons entre autres guitaristes : docteur Nico, Damoiseau, Guvano, Athel, Michelino, Faugus, Lokassa. C'est le prolongement du jeu de ces illustres guitaristes qui s'est manifesté chez d'autres guitaristes célèbres de même style, tels que: Manuaku Waku, Gerry Gérard, Lucky Mahoungou, Dizzy Mandjeku, Mavatiku, Bopol, Kinzunga Ricos, Mongoley, Jeff Louna, Dino Vangu, Souza Vangu, ...

Quant au style de ses compositions, Tabu Ley a montré une aisance incroyable à aborder n'importe quel sujet de société, et à imprimer dans ses lignes un sens énorme à la fois de poésie, de pragmatisme, de nostalgie, et de gaieté. J'ai eu l'insigne honneur de le connaître et de l'assister au cours de certaines séances d'enregistrement aux studios de l'IAD, où j'ai pu noter chez lui l'aptitude rare qu'il avait à composer de manière spontanée tout en assurant précision et pertinence.

Nombreuses sont ses compositions qui sont devenues et qui deviendront des standards de la Musique Congolaise en particulier et de la Musique Africaine en général.

 

Nous pensons bien à toi, Seigneur Ley, et merci, et encore merci, pour l'héritage énorme que tu laisses à la Musique Africaine.

 

Repose en paix.

Jeff Louna.

 

Brillant scientifique qui a poliment décliné un poste au Collège de France au profit des besoins des populations du Congo, Jeff Louna est un trésor national pour toute l'Afrique. Véritable "Renaissance man", il est égalemement musicologue, fabuleux guitariste de Jazz, Blues, Rock, Rumba, qui a partagé la scène avec Henri TEXIER, Louis SCLAVIS, Aldo ROMANO, Pharoah SANDERS et Ray CHARLES...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeff Louna- Musicologue - dans l'actualité
commenter cet article

commentaires

le mot du Directeur :

Nous ne pouvons pas combattre le racisme si nous ne sommes pas unis. Cependant, cette solidarité ne peut pas exister aux dépens de l’identité des individus : elle doit respecter l’intégrité individuelle.
Créer un monde uni mais non uniforme prend sens dès lors que la diversité de la race humaine est prise en compte. Ce n’est pas en abolissant les différences que l’unité sera réalisée, mais plutôt en apprenant à connaître et à apprécier la valeur intrinsèque de chaque culture et de chaque individu.
Ce n’est pas la diversité qui est la source des conflits, mais l’immaturité des attitudes, et l’intolérance envers ce qui est différent, ainsi que les idées fausses entretenues sur autrui.

Hermann Okemba
Directeur  IMPRO NORD

.







IMPRO NORD est une plateforme régionale agréée par le Ministère de l'Education Nationale,ayant le statut juridique associatif, qui réunis des acteurs publics et privés, autour du tryptique :
. Le partage du savoir
. La lutte contre les discriminations
. Le dialogue interculturel